Côté marais

L'île d'Oléron et le bassin de Marennes possèdent une des zones humides les plus importantes de France.  Le marais recouvre ainsi 40 % du territoire de l'île d'Oléron et 60 % de celui du bassin de Marennes.de 70 % de certaines communes, notamment celles de Nieulle-sur-Seudre et de Hiers Brouage. Empruntez les pistes cyclables à votre disposition et profitez d’une large variété de paysages que seuls les marais peuvent vous offrir. 
 

Un fragile équilibre

Façonnés au cours des siècles par l’homme, il a fourni pendant plusieurs siècles le précieux sel nécessaire à la conservation des aliments avant d'être reconverti, à partir du XVIIIe siècle, dans la production et l’affinage des huîtres. Aujourd'hui, les marais sont un véritable patrimoine mais aussi un écosystème fragile. Le caractère sauvage et préservé de ce territoire en fait un véritable paradis pour les oiseaux migrateurs, dont les oiseaux d’eau comme les oies, bernaches, petits échassiers. C’est également un site de nidification pour les passereaux, très rares en Europe.
 

Aujourd'hui, la plupart des marais de l'île d'Oléron et du bassin de Marennes notamment autour de Brouage, sont classés comme Zones naturelles protégées Natura 2000. Ce patrimoine naturel, qui fait l’identité et la notoriété du territoire, est aussi le support d’activités touristiques et traditionnelles (viticulture, pêche, conchyliculture, saliculture, etc.) et constitue l’assurance vie des habitants. Les marais sont par exemple des zones d’expansion des eaux en crues. La dégradation de ces espaces naturels porte donc atteinte à un patrimoine identitaire mais est aussi menaçante pour la pérennité de l’économie locale et le cadre de vie qu’offre l’île d'Oléron et le bassin de Marennes d'où la protection de ce patrimoine naturel. 
 

Un abri pour la faune et la flore

Composé à moitié de terre et à moitié d'eau, le marais ne domine l'océan que de quelques centimètres et se laisse deviner par les promeneurs ou plaisancier en bateau. Pour découvrir ses richesses, n'hésitez pas à arpenter ses petites routes et serpenter entre ses claires pour découvrir toute la complexité et la richesse de ce territoire tant sur le plan de la faune que de la flore.
 

Parmis ces marais, pourquoi ne pas visiter le marais des Bris, un site naturel protégé de 37 hectares conquis par l’homme sur la mer au XIXe  siècle et qui est, aujourd'hui, la propriété du Conseil général de la Charente-Maritime. Protégé pour ses richesses biologiques (oiseaux et orchidées), ce site se visite seul ou en compagnie d’un guide nature. Un sentier pédestre, des parcours sportifs et des jeux pour les enfants en font une sortie familiale ludique et pédagogique.
 
Le saviez-vous ? On recense aujourd'hui environ 250 espèces d’oiseaux et plus de trente mammifères différents. Pour ce qui est de la flore, elle est aussi très riche, on dénombre en effet près de 140 espèces différentes présentes sur le territoire. Ces fleurs sont essentiellement regroupées dans les dunes et dans les zones humides.

Sur le bassin de Marennes, cap sur le marais de Brouage, un lieu privilégié au maintien et au développement de très nombreuses espèces, ce qui en fait est une zone de nidification fréquentée par plus de 150 espèces : hérons cendrés, hérons pourprés ou aigrettes. Depuis 1978, les cigognes blanches nichent dans cette Capitale de la Cigogne, (notamment grâce à l’aide du groupe ornithologique de Brouage) et y trouvent une nourriture abondante.